THÉO CHARAF

L’Alligator aime les concepts. Par exemple, pourquoi pas une soirée Théo, avec deux Théo, Lawrence et Charaf ? Le premier est déjà connu, et le second gagne à l’être. C’est un chanteur guitariste lyonnais qui a fait ses armes dans divers groupes garage-punk locaux. Et puis un jour, il a découvert Devil Got My Woman de Skip James, et ne s’en est pas remis. En revanche, il s’est mis à la guitare acoustique, puis à chanter du folk et du blues comme s’il avait traversé l’Amérique à pied. Théo Charaf a fait son premier concert en solo au printemps 2019, et enregistré son premier album dans la foulée. Et c’est un vrai choc, un disque poignant qui convoque les fantômes de Mississippi John Hurt, Townes Van Zandt ou Richard Hawley. Cette voix, cette guitare et cette gueule… Théo Charaf est la découverte Alligator de l’année, et vous ne serez pas prêts de l’oublier.

 

FacebookSiteSpotifyYoutube

ARTISTES DU JOUR :

Theo Lawrence

#NDATOUR2021 :

09/02 – LA MAROQUINERIE – PARIS

10/02 – L’AUTRE CANAL – NANCY

11/02 – LA VAPEUR – DIJON

12/02 – L’OUVRE BOITE – BEAUVAIS

13/02 – Le 106 – ROUEN

FESTIVAL LES NUITS DE L ALLIGATOR 2019